André y Dorine

Kulunka Teatro

 

Chronique d’une histoire d’amour

 

©Gonzalez Jerez El Selenita

 

Le rideau s’ouvre sur un salon au décor un peu vieillot, le son des touches d’une machine à écrire se mêle aux notes d’un violoncelle. Nous sommes chez André et Dorine. Ils sont âgés, ensemble depuis si longtemps qu’ils ne se voient même plus… Et puis voilà qu’une invitée inopportune fait son irruption : une maladie qui s’attaque à la mémoire. Alors, au moment où ils risquent de s’envoler, nos deux vieux vont ranimer leurs souvenirs et les partager. On plonge avec eux dans une histoire d’amour qui ressemble à tant d’autres et pourtant unique.

Ils sont espagnols mais on ne le devine pas car ils ne parlent pas. On ne saurait dire s’ils sont blonds, bruns, vieux, si ce sont des visages vieux ou jeunes qui se cachent derrière leurs masques. Et pourtant, sans mots et ainsi cachés, tout parait limpide. On comprend tout, les moindres subtilités, les plus délicats frissons. Un moment de grâce et d’émotion.

Plus de 450 représentations dans 25 pays, une dizaine de prix internationaux, André y Dorine est un spectacle universel. Et un chef-d’oeuvre.

« L’amour et l’oubli. Kulunka Teatro secoue le public d’un extrême à l’autre : de l’émotion, des éclats de rire au noeud dans la gorge. Je n’ai jamais reçu une secousse pareille dans un théâtre » EL PAÍS

+ d’infos : https://quartierlibre.fr/production/andre-y-dorine/

 

Metteur en scène Iñaki Rikarte / Casting Edu Cárcamo, Garbiñe Insausti, José Dault / Compositeur Yayo Cáceres / Chef décoratrice Laura Eliseva Gómez / Chef électricien Carlos Samaniego “Sama” / Costumes Ikerne Gimenez / Masques Garbiñe Insausti / Directeurs de la photographie Gonzalo Jerez y Manuel D. / Caméra Aitor de Kintana / Assistant de direction Rolando San Martín