Du baroque au classique

Promenade musicale dans l’Europe du XVIlIème siècle

 

« Stabat Mater Dolorosa » : figée de douleur, la mère se tenait là. C’est en s’appuyant sur ce texte du 13ème siècle que nombre de compositeurs ont livré des œuvres marquantes de notre histoire musicale.

Parce que c’est peut-être la plus poignante, celle de Pergolèse (1736) reste la plus célèbre. Moins connue, la version d’Antonio Caldara, composée dix ans plus tôt, alterne chœurs et parties solistes. Ce programme sera complété par une œuvre plus tardive, de 1794 : « Missa Tempore Quadragesimae » de Michael Haydn. Injustement oublié, ce frère de Joseph Haydn a composé cette pièce qui ne comporte pas de Gloria, et où le chœur est simplement accompagné par une basse continue et un violoncelle.

Fruit d’un travail collectif entre les différentes structures musicales de la commune (AMD, Carillon de Papageno, Pôle Lyrique d’Excellence), cette soirée réunit des artistes amateurs et professionnels pour vous offrir des œuvres phares de la musique sacrée et autant de moments d’émotion.

 

Un projet portée par l’Association Musicale de Dardilly, en collaboration avec Le Carillon de Papageno et Le Pôle Lyrique d’excellence
Messe de Michael Haydn et Stabat Mater de Caldara : Orchestre des professeurs de musique de l’AMD, Chœur Prélude et Ensemble Vocal Tempus Fugit
Stabat Mater de Pergolèse : Orchestre des professeurs de l’AMD, Solistes du Pôle Lyrique d’Excellence