Les Nuits Givrées : Abel Chéret / Birds on a wire

Concert assis

Abel Chéret

1ère partie

 

©Marie Pierre Durand

 

Chaque année voit son lot de jeunes chanteurs débouler sur nos ondes, sites de streaming ou autres chaines YouTube. Et parfois, soudain, l’un retient notre attention. On réécoute… un titre, puis deux, puis trois, puis tous d’affilée. C’est ce qui s’est passé avec Abel Chéret et très vite nous avons eu envie de vous faire découvrir le talent de cet artiste un peu dandy, à la diction précise et à l’humour pince-sans-rire. Dans
des morceaux fort bien écrits, on retrouve en filigrane les influences d’un Beaupain, d’un Boogaerts ou encore d’un Souchon, une poésie élégante et pop qu’Abel Chéret égrène sur un ton bien à lui, singulier,
au fil de titres d’une totale modernité.

C’est de la chanson mais de la chanson complètement ancrée dans notre époque. Vanessa Paradis ne s’y est pas trompée en l’invitant pour ses premières parties à l’Olympia : le charme nonchalant d’Abel Chéret et de ses chansons est celui auquel il sera le plus doux de succomber dans les mois qui viennent.

Lauréat Prix Moustaki 2020

« Il trousse de superbes mélodies aux rythmes tropicaux, ses textes sont subtilement écrits, il possède une bonne voix et il chante juste. Bref, un vrai talent… » France Inter

+ d’infos : http://www.abelcheret.com/

 

Chant Abel Chéret / SPDS Franck Camerlynck

Birds on a wire

2ème  partie

©Jeremiah

 

Deux oiseaux rares pour un concert de très haute volée…

Connue en particulier pour être la chanteuse du groupe Moriarty, la franco-américaine Rosemary Standley apparaît comme l’une des voix les plus remarquables de la scène contemporaine. À la fois chanteuse et violoncelliste, la brésilienne Dom La Nena s’est quant à elle affirmée comme une auteure-compositrice-interprète de premier plan au fil de ses collaborations avec Jane Birkin, Camille ou Piers Faccini.

Éprises d’aventures atypiques, elles ont donné naissance en 2012 à Birds on a Wire pour interpréter en duo un florilège très éclectique de reprises. De Purcell à Pink Floyd, de Gilberto Gil à Monteverdi, en passant par Bob Dylan ou Cat Stevens, ce voyage musical embrasse des horizons divers pour une escapade musicale d’une rare et fébrile intensité.

Quelques jours après l’Olympia, le duo se pose à L’Aqueduc. Le temps d’un concert intime, dépouillé, essentiel.

« Deux artistes hors du commun pour un moment intimiste d’une beauté éblouissante. Envoûtant ! » L’entracte

 

 

+ d’infos : https://la-familia.fr/artiste/birds-on-a-wire/

 

Violoncelle et voix Dom La Nena / Voix Rosemary Standley
Collaboration artistique Sonia Bester et Julie-Anne Roth / Scénographie Anne Muller et
Salma Bordes / Création lumière Anne Muller / Création son Anne Laurin